Le garçon au sommet de la montagne de John Boyne

0

Le garçon au sommet de la montagne est le nouveau roman de John Boyne, auteur du célèbre best-seller Le garçon au pyjama rayé.

Son nouveau roman raconte l’histoire d’un jeune garçon, Pierrot, qui vit avec ses parents à Paris. Son père est un allemand ravagé par la guerre et sa mère est française. Devenu orphelin, il est recueilli par sa tante en Allemagne, gouvernante dans une maison de campagne dont le propriétaire reste inconnu. Le roman évolue dans une atmosphère frustrante en raison de l’ignorance de Pierrot sur les conditions politiques de l’époque et le mystère de l’identité du propriétaire de la maison qui semble terrifier tout le personnel. Le garçon est contraint par sa tante d’abandonner son prénom aux sonorités trop françaises et devient alors Pieter. Sa tante le pousse également à couper tout contact avec son meilleur ami juif Anshel et à taire sa nationalité française. Au milieu du roman, l’identité du propriétaire est enfin révélée. Pierrot est en réalité hébergé dans le Berghof, la résidence secondaire d’Hitler. John Boyne nous présente dans ce roman le personnage d’Hitler et la seconde guerre mondiale sous un autre angle, un point de vue original. L’évolution de Pierrot est effrayante car il arrive à la résidence en tant que Pierrot, un petit garçon naïf, effrayé par la mort d’une poule et repart en tant que Pieter, un adolescent froid, antisémite et persuadé de sa supériorité. A un si jeune âge, il a déjà commis des crimes impardonnables et finit même par dénoncer sa tante et son ami de trahison, accusation qui leur coûte la vie -Cette scène nous rappelle d’ailleurs la dystopie de George Orwell dans son roman 1984.- On assiste dans ce roman à un exemple d’endoctrinement à la cause nazie et aux Jeunesses hitlériennes dû à l’influence d’Hitler qui exerce un véritable lavage de cerveau sur le garçon. La relation entre le lecteur et le personnage principal est trouble, puisqu’on finit par détester Pierrot, devenu représentatif de la génération qui grandit en plein dans le culte du chef. A la fin de la guerre, Pieter se retrouve seul au Berghof, Hitler est mort et le personnel de la résidence a fui. Il ne reste plus que lui et les souvenirs des actes monstrueux qu’il a commis. Face à cette culpabilité qui l’envahit, on redécouvre le petit Pierrot, apeuré par l’arrivée des Alliés, mais il n’est ni Pierrot ni Pieter désormais, il ne sait plus qui il est. A sa sortie de prison, il fait tout pour se racheter et ressentant le besoin de tout avouer, il se dirige chez son ancien meilleur ami Anshel et lui conte son récit car le pire des crimes qu’il lui reste à commettre « c’est de faire semblant de ne pas savoir ce qui se passait ».

Le garçon au sommet de la montagne est un roman poignant, plein de sentiments contradictoires mais aussi d’amour. L’auteur nous permet de comprendre un fait historique terrifiant avec l’enrôlement de cette génération allemande, au travers d’une fiction bouleversante écrite avec finesse. John Boyne avec son nouveau roman nous fait réfléchir du début du roman jusqu’à la fin, à la transformation du jeune Pierrot en un petit robot nazi qui devenu adulte tente d’accepter son lourd passé.

Hanna TABYAOUI, 2nde 2

Partager.

A propos de l'auteur

mm

Laisser un commentaire

Why ask?